-

Code de déontologie du Coach



CODE DE DÉONTOLOGIE
(En conformité avec celui de la Société Française de Coaching)

1. Devoirs premiers du Coach

1.1. Utiliser dans son intervention l’ensemble de son expérience et de ses compétences professionnelles en fonction des problématiques exposées.

1.2. Disposer d’un lieu de supervision et y avoir recours régulièrement et occasionnellement chaque fois qu’une situation rencontrée l’exige.

1.3. S’interdire d’exercer tout abus d’influence.

1.4. Vérifier sa propre compétence à intervenir sur les problèmes soulevés lors d’une démarche de Coaching, et en cas de manque dans ce domaine proposer à son client des orientations plus pertinentes.

1.5. Refuser d’aider son client à agir en dehors du cadre de la loi ou si l’intervention demandée ne permet le respect des personnes.

1.6. S’astreindre au secret professionnel.

1.7. Être en mesure d’expliciter les bases théoriques du processus d’accompagnement utilisé pour le Coaching en cours.

1.8. Consacrer régulièrement une partie de son temps à l’actualisation et au perfectionnement continu de ses connaissances.

2. Devoirs du Coach vis à vis du Coaché

2.1. Laisser au Coaché l’entière responsabilité de ses décisions opérationnelles.

2.2. Adapter son intervention dans le respect des étapes de développement de son client et de ses besoins réels du moment.

2.3. Être attentif à la signification et aux effets du lieu des séances de Coaching.

2.4. Comprendre la demande formulée par le Coaché et la valider.

2.5. Ne rendre compte de son action à l’Organisation Cliente que dans les limites établies avec le Coaché.



3. Devoirs du Coach vis à vis de l’Organisation cliente

3.1. Considérer la personne (ou le groupe de personnes) auprès desquelles il intervient comme faisant partie d’un système global, et sauvegarder dans son Coaching l’intérêt de l’ensemble de ce système.

3.2. Être suffisamment attentif au métier, aux usages, à la culture, au contexte et aux contraintes de l’Organisation Cliente pour comprendre les aspects opérationnels des problèmes soulevés.

3.3. Etablir avec son client un accord contractuel clair précisant les attentes ou objectifs du Coaching, le cadre, les obligations et les règles liées à chaque intervention.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés