-

Comprendre la maladie

Bonjour à tous et à toutes,
Aujourd'hui je vais vous donner quelques conseils pour décoder le sens de vos maladies et vos petits accidents de la vie (coupure, brûlure, foulure...)

Pourquoi comprendre ma maladie ? 
Parce que la maladie est un message, et oui un message de votre corps et de votre Âme. Décodez bien le mot maladie: "mal à dit" Quand vos limites émotionnelles sont éprouvées alors le corps lance un signal d'alarme pour vous montrer ce que vous devez évacuer (tristesse, colère, rancœur, jalousie...)
Comprendre la maladie permet de traiter la cause et non les symptômes comme nous avons l'habitude de le faire avec la médecine moderne. Être à l'écoute de Soi permet une harmonie corps et esprit.

Je suis une fervente croyante de la relation de l'esprit sur le corps, nous appelons ça les maladies psychosomatiques (Psycho= Esprit ; Soma= Corps). Je vous dévoile ma vision des choses et ma vérité, je ne vous impose rien mais je vous propose d'expérimenter ce que je vous présente.

4 questions essentielles:
1- Quelle partie de mon corps ou quel organe est concerné ?
En identifiant bien l'organe ou la partie du corps concernée, on doit se demander à quoi il sert. Et en nous rappelant la fonction principale de la partie touchée on peut faire le lien (symbolique) avec notre vie.
Par exemple: les genoux. Ils représentent notre relation aux autres (le "je-nous") notre capacité à nous plier, incliner donc notre flexibilité.

2- Est-ce à droite ou à gauche de mon corps ?
Les cotés droit et gauche ont une signification particulière. Prendre en considération le coté atteint (si c'est possible, on ne distingue pas un côté pour le pancréas, l'intestin ou le nez ;-)) délivre un message supplémentaire. 

Le côté droit: C'est le MASCULIN, le yang! Caractérisé par la force, l'ambition, le courage, la performance et L'ACTION.
Le côté gauche: C'est notre côté FÉMININ, le yin ! Caractérisé par la douceur, la tendresse, l'amour, la féminité et L'INTUITION.

Souffrir d'un côté ou de l'autre aura une signification sur votre déséquilibre YIN/YANG.
Attention toutefois chez les gauchers c'est l'inverse: Droit=Féminin/yin et Gauche= Masculin/Yang
  
3- Quel est la spécificité de ma maladie (symptômes) ?
Il faut déterminez si ça vous démange, vous brûle, vous fait vomir, vous pique, si c'est douloureux, etc... pour peaufiner le message derrière.
Reprenons l'exemple des genoux: Avoir un genou raide montre un manque de souplesse (dans ses principes, dans ses relations aux autres et au monde), à l'inverse un genou qui flanche peut laisser envisager un comportement de soumission (par peur du rejet, d'abandon ou de déplaire). Comme dans tout domaine, il faut trouver un équilibre.

4- Qu'est-ce que cette maladie m'empêche de faire, de dire ou d'Être ?
La dernière question essentielle à se poser est celle-ci car très souvent notre corps nous envoie des maladies immobilisantes pour fuir quelque chose: une réunion au travail, un boulot stressant, une occasion de s'affirmer, ne pas aller chez la famille... A l'inverse nous vivons une époque où la maladie donne une place à l'individu. La personne malade surtout d'un cancer se voit choyée, soutenue, écoutée et certaines personnes souffrant de la blessure de rejet ou d'abandon se complairont (inconsciemment) à leur statut de "malade" alors rien ne sera mis en place pour mettre en marche la guérison.

On comprend mieux aujourd'hui pourquoi nos enfants sont sujets aux maladies ORL, à force de leur répéter ce qu'ils doivent dire, faire ou pas faire, de les réprimer ils créent des troubles physiques: Angine (gorge=> Parler), Otite (colère d'entendre certaines choses)... L'important est de leur expliquer que même si vous comprenez leur frustration, votre rôle est de leur enseigner quelques "règles" pour vivre en communauté (politesse, respect...) Mais que cela ne vous empêche pas de prendre du recul sur la pression que vous mettez à vos enfants (pour le regard des autres, à cause de votre propre peur d'insécurité...)

Les accidents:
Les accidents vous arrivent quand vous êtes rongés par la culpabilité. En effet on a déjà abordé ensemble le sujet de la loi d'attraction (ici) et si vous culpabilisez c'est que vous êtes branchés à vos peurs. Très souvent vous allez engendrer un "accident" venant conforter votre culpabilité ou pour vous "punir".
Par exemple: Ne vous êtes-vous jamais mordu la langue après avoir critiqué quelqu'un ? Eu un accident de voiture au moment même ou vous manquiez d'argent et que vous culpabilisiez de l'avoir dépensé futilement ? De vous être coupé le doigt en cuisinant, ruminant contre votre mari ? Bref une multitude d'option est envisageable. Au moment de "l'accident", faites un point sur vos pensées, vos culpabilités et vos peurs, et essayez de comprendre le message :-)

Je tiens à préciser également que je ne suis pas catégorique, la médecine moderne est complémentaire à la médecine spirituelle. Personne ne devrait jamais vous inciter à y renoncer !!! Les séances de développement personnel et spirituel ne remplacent pas un suivi médical (généralistes, spécialistes, psys...)
Petit résumé :
1- Quelle partie de mon corps ou quel organe est concerné ?
2- Est-ce à droite ou à gauche de mon corps ?
3- Quel est la spécificité de ma maladie (symptômes) ?
4- Qu'est-ce que cette maladie m'empêche de faire, de dire ou d'Être ?

Je détaille beaucoup plus le sujet dans ma vidéo "Comprendre la maladie" que je vous conseille vivement.

J'espère avoir suscité en vous l'envie d'écouter et de respecter votre corps en acceptant ses messages.

Avec toute ma bienveillance _/\_
Magalie



Quelques références:
Lise Bourbeau: "Qui es-tu?" et "Ecoute ton corps"
Claudia Rainville: "La métamédecine"
Michel Odoul: "Dis moi où tu as mal, je te dirai qui tu es."
Louise Hay: Vidéos sur youtube

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles les plus consultés